Autre

Ufs pochés sur scafata

Ufs pochés sur scafata


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

S'il y a jamais eu un plat pour que les légumes et les œufs aient l'air (et le goût) décadents, c'est bien celui-ci. Vous voudrez des toasts.

Ingrédients

  • 1 bulbe d'oignon nouveau, tranché
  • 1 piment rouge frais, coupé en deux sur la longueur
  • 2 gousses d'ail, hachées finement
  • 8 onces asperges (environ ½ botte), coupées en diagonale en morceaux de 1"
  • ¼ tasse d'huile d'olive, et plus pour arroser
  • 2 oignons verts, tranchés finement
  • 1 tasse de fèves fraîches (à partir d'environ 1 lb de gousses) ou de fèves surgelées, décongelées
  • ½ tasse de pois frais décortiqués (à partir d'environ ½ lb de gousses) ou de pois surgelés, décongelés
  • ½ tête de scarole, déchirée en bouchées (environ 2 tasses)
  • ¼ tasse de feuilles de basilic frais, déchirées si grosses
  • ¼ tasse de feuilles de menthe fraîche, déchirées si grosses
  • 2 cuillères à soupe de vinaigre de vin blanc
  • 2 oz. Pecorino Romano, finement râpé

Préparation de la recette

  • Chauffer l'oignon, le piment, l'ail, les asperges et ¼ tasse d'huile dans une casserole moyenne à feu moyen jusqu'à ce que l'huile commence à bouillonner. Réduire le feu à moyen-doux, couvrir et cuire, en secouant la poêle de temps en temps, jusqu'à ce que les asperges soient tendres et croquantes, environ 2 minutes. Ajouter les oignons verts, les fèves et les pois; couvrir et cuire jusqu'à ce que les fèves soient juste tendres, environ 2 minutes.

  • Ajouter la scarole, le basilic et la menthe et cuire, en remuant, jusqu'à ce que la scarole soit flétrie et que les asperges soient très tendres, environ 2 minutes; Assaisonnez avec du sel.

  • Entre-temps, porter à ébullition de l'eau de 2 po dans une grande casserole; réduire le feu pour que l'eau frémisse doucement et ajouter le vinaigre. Cassez un œuf dans un petit bol, puis faites doucement glisser l'œuf dans l'eau. Répétez avec les œufs restants, en attendant que les blancs d'œufs dans l'eau soient opaques avant d'ajouter l'œuf suivant (à environ 30 secondes d'intervalle). Pocher jusqu'à ce que les blancs soient pris mais que les jaunes soient encore coulants, environ 3 minutes. À l'aide d'une écumoire, transférer les œufs sur du papier absorbant au fur et à mesure de leur cuisson.

  • Servir la scafata garnie d'œufs et de pecorino et arrosée d'huile.

  • AVANCEZ : Les œufs peuvent être pochés 2 heures à l'avance ; placer dans un bol d'eau glacée et réfrigérer. Réchauffer dans de l'eau à peine frémissante 1 minute juste avant de servir.

Recette de Rita Sodi et Jody Williams,

Contenu nutritionnel

Calories (kcal) 340 Lipides (g) 23 Lipides saturés (g) 6 Cholestérol (mg) 230 Glucides (g) 15 Fibres alimentaires (g) 5 Sucres totaux (g) 3 Protéines (g) 17 Sodium (mg) 440 Section des avis

Ufs pochés sur scafata - Recettes

Marque-page : Buvette de Jody Williams : le plaisir de bien manger

Une fois dans une lune bleue, un livre de cuisine arrive qui me donne envie d'annuler tous les plans, de jouer au accro du travail et de la vie d'adulte, et juste de cuisiner. Comme, pendant des jours. buvette est, bien sûr, ce livre en ce moment. Je devrais probablement expliquer mon amour des livres de cuisine. Pour moi, ce n'est pas tant que j'ai besoin d'une autre recette (l'enfer, non) - et à en juger par l'apparence de ma maison, je n'ai certainement pas besoin d'un autre livre à ajouter aux piles qui vacillent - mais il y a quelque chose à propos de suivre l'introduction , le récit, et oui, les recettes, ça me donne l'impression de faire la connaissance d'un autre cuisinier. Cela semble fou, mais on a l'impression de cuisiner aux côtés d'un ami imaginaire.

C'est ainsi que j'ai découvert que l'auteur Jody Williams est ma sœur d'âme de poulet rôti. Sérieusement, personne d'autre que je connais n'applique plus d'herbes de Provence - sans parler des graines de fenouil supplémentaires - sur un oiseau de jardin que moi, du moins je le pensais. Williams broie les herbes, les graines de fenouil et le gros sel dans un moulin à épices ou avec un mortier et un pilon (ma préférence aussi). Elle le masse dans le poulet, à l'intérieur et à l'extérieur, le laisse revenir à température ambiante pendant une heure, puis fait rôtir l'oiseau entier dans un four à 425 degrés. Beaucoup d'herbes et de sel, des températures élevées pour donner une peau croustillante, un repos de 10 minutes après la cuisson.… Elle parle définitivement ma langue.

J'ai littéralement fait une double prise quand j'ai lu pour la première fois la recette pour elle ciambotini. C'est un riff inspiré d'un mélange d'antipasti traditionnel qui combine les olives standard, les poivrons rouges rôtis, les artichauts confits et les baies de câpres avec du salami en dés (j'ai utilisé une variété cloutée de fenouil, natch), du pecorino en dés (étiquette noire Romano, parce que la vie est court) et des fleurons de la taille d'une bouchée de chou-fleur blanchi al dente. Elle réclame beaucoup de feuilles de laurier, et l'utilisation de feuilles fraîches d'un petit laurier que je nourris a fait toute la différence. Non seulement je l'ai apporté à une réunion décontractée avec des amis, mais je l'ai également servi la semaine suivante lors d'un déjeuner beaucoup plus élégant aux côtés de queues de homard grillées. Ce petit mélange de collations, lorsqu'il est correctement préparé avec des ingrédients de premier ordre, a une gamme importante.

Si vous, comme mon fils, ne rêviez pas de sortir de chez vous avant de consommer plusieurs œufs chaque matin, vous trouverez Williams’s uova al forno (œufs cuits au four Amatriciana sauce) et des œufs pochés dessus scafata (un mélange de fèves, d'artichauts, de pois et d'herbes) juste le ticket pour les petits déjeuners du week-end. Mais c'est son ajout de dernière minute suggéré (du oeufs brouillés recette) d'une petite noix de beurre de haute qualité (juste au moment où les œufs sont en train de prendre), qui a relevé la barre de nos œufs brouillés de la journée d'école. Mon fils peut toujours exiger du cheddar râpé avec le sien, mais au moins j'intensifie ma technique de brouillage, et peut-être nos niveaux de LDL dans le processus.

Je pourrais facilement parler des recettes que j'ai essayées, des astuces et des techniques que j'ai glanées - non, volées - sans parler du choucroute garnie et tartiflette recettes que j'économise pour un automne alimentaire propice au coma dimanche après-midi. Au lieu de cela, je vais juste vous dire d'acheter déjà ce foutu livre. Vous ne serez pas déçu.

Buvette : le plaisir de bien manger, par Jody Williams. Livres Hachette, 2014, 30 $.


Printemps = Scafata

Lorsque l'hiver fait enfin ses valises, il est temps de garder un œil sur la première prime de légumes du printemps. Les artichauts tendres, les oignons nouveaux et les favas sont quelques-uns de mes légumes de saison préférés et quand je peux les obtenir directement du marché fermier, je n'ai pas à en faire trop pour les apprécier à leur meilleur. Mon plat préféré est Scafata, un mélange de légumes de saison délicatement cuits dans de l'huile d'olive, surmonté d'un œuf et d'une bonne pincée de romano ou de parmesan. Cela peut facilement être servi comme plat de brunch, un accompagnement copieux ou un déjeuner léger avec un verre de Sauvignon Blanc, et il se rassemble assez rapidement (après que tous les légumes aient été préparés de toute façon).

Qu'est-ce que Scafata ?

La scafata est un plat simple et maison qui vient d'Ombrie, en Italie. Fabriqué presque entièrement à partir de légumes verts, d'une très bonne huile d'olive et d'une poignée d'herbes fraîches, c'est un excellent et délicieux moyen d'obtenir votre portion de légumes recommandée. Mon mari aime particulièrement ce plat car il est fait avec des fèves fraîches, son plat préféré. La qualité des produits est de la plus haute importance dans ce plat car il est si simple, alors achetez le meilleur que vous pouvez vous permettre.

Pendant que nous étions en France, ma belle-mère et moi sommes allés au marché du mercredi à Bergerac pour ramasser les légumes de ce plat et nous n'avons pas pu trouver de scarole, alors nous avons remplacé les épinards. Comme de nombreux plats de campagne, cette recette peut être modifiée pour utiliser tout ce qui est disponible sur le marché, mais elle se concentre vraiment sur les fèves, alors profitez-en lorsqu'elles sont de saison. De plus, il peut être préparé avec du bacon, de la pancetta ou du guanciale si vous souhaitez ajouter de la viande à ce plat, et d'un autre côté, le fromage et l'œuf peuvent être omis pour en faire un plat végétalien.

Gardez-le saisonnier

Voici les légumes de base que vous pouvez utiliser dans n'importe quelle combinaison que vous aimez :

  • Fèves (certaines personnes remplacent les haricots de Lima)
  • Petits pois fraîchement écossés (surgelés peuvent fonctionner à la rigueur)
  • Asperges
  • Oignons de printemps
  • Ail vert
  • Oignons verts
  • Artichauts
  • Épinard
  • Scarole
  • Bette à carde
  • Fenouil

Scafata

1 tasse de fèves, décortiquées
1/2 botte d'asperges, parées et coupées en 2-3/8243 morceaux
1 lb de bébés artichauts, parés et coupés en quartiers
1 tasse de pois anglais, écossés
1 botte d'oignons de printemps, tranchés
4 tasses de scarole, hachée
3 gousses d'ail
1/4 tasse chacun de basilic frais et de menthe, hachés
sel
poivre
Huile d'olive vierge extra
Fromage parmesan ou romano, râpé ou râpé

Dans une grande casserole, chauffer l'huile d'olive à feu moyen. Ajouter l'oignon et cuire doucement pendant 1-2 minutes avant d'ajouter les artichauts. Les artichauts prennent le plus de temps à cuire, entre 9 et 12 minutes (je goûte toujours un morceau pour m'assurer qu'ils sont tendres). Lorsque les artichauts sont tendres, ajoutez l'ail, les asperges, les favas et les petits pois, puis assaisonnez de sel et de poivre. Après 2-3 minutes, ajoutez la scarole et remuez de temps en temps, jusqu'à ce que la scarole commence à se faner. Retirer du feu, puis ajouter le basilic et la menthe, en donnant à l'ensemble du plat quelques tours supplémentaires avec la cuillère.

Si vous servez avec des œufs, vous pouvez les préparer au plat, sur des plats faciles ou pochés. Ils vous donneront un joli jaune coulant que vous pourrez mélanger aux légumes. Répartir la scafata dans quatre bols, garnir d'œuf (le cas échéant) et d'un généreux saupoudrage de parmesan.


35 meilleurs brunchs et petits déjeuners à Londres

Vous cherchez le meilleur brunch de Londres ou le meilleur petit déjeuner de Londres ? Vous êtes au bon endroit ! Nous avons mangé des festins matinaux dans des restaurants et des cafés de tout Londres pour trouver les meilleurs brunchs et petits déjeuners de la capitale. Poursuivez votre lecture pour Bloody Marys, crêpes, œufs bénédictine, avocat sur toast et plaisir alimenté par le café.

BRUNCHS

Nous prenons le terme « brunch » pour signifier un petit-déjeuner-déjeuner vraiment paresseux que vous pouvez passer des heures à apprécier. C'est quelque chose d'indulgent (pensez aux crêpes, aux gaufres et aux œufs royaux), généralement apprécié le week-end (qui n'aime pas un brunch du dimanche ?), et l'alcool est très souvent présent… votre brunch devrait se poursuivre jusqu'après midi , après tout! Dirigez-vous vers l'un de nos brunchs londoniens recommandés ci-dessous en famille ou entre amis, car vous le valez bien.

Idéal pour le brunch fusion - The Modern Pantry, Clerkenwell

L'institution de Clerkenwell, The Modern Pantry, est l'endroit à visiter pour un petit-déjeuner fusion. Des lambris en bois gris, des tables et des chaises blanchies à la chaux et des lampes en cuivre élégantes et basses confèrent une ambiance élégante mais accueillante à cette maison de ville du nord de Londres. Des baies vitrées donnent sur la terrasse pavée où les employés de la ville sirotent des lattes matcha en milieu de semaine et les amis s'adonnent à de longs brunchs le week-end. et les compotes de fruits s'envolent du col.

La chef et propriétaire Anna Hansen apporte une touche fusion à tous les plats, alors attendez-vous à du dukkah de macadamia sur vos œufs pochés et des pêches au garam masala avec votre muesli Bircher. Si vous cherchez quelque chose de plus léger, optez pour la prune rôtie au cacao, noix de pécan et granola aux griottes servie avec du yogourt à la noix de coco (les fruits changent avec les saisons, alors attendez-vous à tout, du fruit de la passion à la pêche).

Visitez un week-end où le menu s'étend aux crêpes moelleuses à la ricotta et aux myrtilles avec compote de baies et de réglisse ainsi que des gaufres à la noix de coco et au manioc arrosées de sirop d'érable.

Ne partez pas sans vous rendre au garde-manger d'à côté pour faire le plein de pots de marmelade de clémentines et cardamome noire et de paquets de granola.

Bulle : Pour un vrai plaisir, commandez l'omelette crémeuse et suintante remplie de minuscules crevettes enrobées de sucre et garnie de sambal de piment percutant et de feuilles de coriandre douce.

Idéal pour les plats de brunch originaux - Esters, Stoke Newington

Pour le meilleur brunch à Stokey, dirigez-vous vers ce café de quartier juste à côté de Church Street. Des murs blancs, de l'ardoise grise, des tables angulaires et des touches d'orange confèrent à ce petit espace une ambiance scandi élégante inspirée de HAY, tandis que les familles passent la matinée à siroter les flat whites et leurs amis font le plein d'essence après la course.

Les files d'attente pour le petit-déjeuner du week-end commencent tôt, alors arrivez à 9h si vous voulez prendre la meilleure table dans la fenêtre. Parcourez le comptoir à gâteaux, tous fabriqués sur place, et assurez-vous de commander au moins deux des biscuits miso au chocolat blanc salés et addictifs.

L'accent est mis sur l'approvisionnement en produits avec des miches de pain de Little Bread Pedlar de Bermondsey, du café de Staffordshire's Has Bean et du chocolat de Pump Street Bakery de Suffolk.

Ne vous attendez pas à trouver de l'avocat sur du pain grillé ici, de la poitrine de porc plutôt croustillante avec de la salsa verde au wakame percutante, de fines tranches de fenouil, des œufs au plat, des tomates sucrées (cultivées juste en bas de la route au potager de Stoke Newington's Growing Communities). ) et des morceaux de pain pour éponger le riche aïoli. Pour les plus gourmands, commandez le pain perdu, dont les garnitures changent en fonction des saisons. Nous avons adoré les pêches grillées florales, la purée de framboise intense, le caramel au lactosérum et la crème de ricotta légèrement fouettée qui accompagnaient la nôtre.

S'il vous reste de la place, procurez-vous un scone au cheddar et au jalapeño pour le voyage de retour.

Idéal pour l'indulgence des antipodes - Lait, Balham

Le menu complet comprend des plats d'œufs indulgents (tels que des œufs au four deux façons avec de la courge musquée, de la feta et de la sauge croustillante), des crumpets faits maison avec du caillé de chèvre fumé au foin, du miel de Wandsworth et du romarin sauvage, et des crêpes de sarrasin sucrées à l'abricot fumé, du sirop de fleur de sureau, guimauve aux abricots brûlés et noix de macadamia.

Pour quelque chose de végétarien, optez pour les beignets de maïs doux « Sweet Maria » avec halloumi grillé, avocat frais et sauce tomate kasundi, relevés de citron vert et d'une généreuse garniture de coriandre parfumée. Les mangeurs de viande peuvent ajouter du bacon s'ils le souhaitent.

Horchata est un excellent ajout à la carte des boissons. C'est une boisson populaire à l'heure du thé à Valence et en Amérique du Sud à base de lait d'amande ou de riz. Ne vous attardez pas à commander car une fois qu'ils sont épuisés, c'est tout - Le lait utilise du riz et un autre lot prend 40 heures à faire. Le café est également excellent, fait avec des grains de torréfacteur berlinois, The Barn.

Bulle :Â Ne manquez pas l'ordre d'accompagnement des pommes de terre rissolées, un tas de trois galettes de pommes de terre fraîches et croustillantes arrosées de fromage de braconnier Lincolnshire finement râpé et légèrement fondant.

Idéal pour un brunch charnu - Hotbox, Spitalfields

Arrêtez-vous à Spitalfields lors d'une gueule de bois le dimanche matin, et ce joint de barbecue vous arrangera. La grande salle est sombre et maussade, parfaite lorsque vous vous sentez un peu délicat et que vous voulez vous cacher des lumières vives, mais aussi idéale pour une fête du dimanche pour discuter autour des longues tables en bois avec un grand groupe d'amis. Des planches en bois et des assiettes à motifs fleuris égayent un peu les choses, ainsi qu'une enseigne au néon pour vous rappeler où vous êtes.

Le menu est riche en viande, avec une rôtissoire au centre de la scène pour cuire lentement de succulentes coupes de viande frottées à sec. Les hamburgers brunch sont empilés avec de la poitrine de porc fumée, un œuf au plat, des cornichons et de la sauce rouge, et du hachis de viande fumée à la poêle vient à la table grésillant dans la poêle et chargé d'oignons, de sauce verte et de sauce rouge. La cuisse de poulet frite sur une gaufre belge est un paradis croustillant et riche en glucides, saupoudré de sel à la truffe et arrosé de sirop d'érable. Pour les légumes, le maïs rôti et l'avocat écrasé sont très populaires, et de généreux côtés d'épis de maïs crémeux sont recouverts de fromage, de coriandre et de poudre de piment avec des quartiers de lime à presser et à soulever.

Hotbox prend ses cocktails brunch très au sérieux. Tellement sérieux qu'ils n'ont pas une, pas deux, mais cinq variations sur le Bloody Mary, toutes avec des sels aromatisés pour garnir le bord. Le Bloody Mary vert associe la vodka au chimichurri, au jalapeño et au concombre avec du sel sur le pourtour, tandis que le Bloody Mary rouge opte pour le gin avec de la passata, des tomates cerises glacées et une pincée de porto.

Idéal pour une ambiance conviviale - Amis à nous, rue Pitfield

Au milieu des stations Old Street et Hoxton dans l'est branché de Londres, Friends of Ours est bien plus qu'un terrain de jeu pour les hipsters barbus. Au lieu de cela, il attire ceux qui recherchent des brunchs lumineux et des cafés de spécialité de toute la capitale.

Garez-vous à l'extérieur sur les longues tables en bois s'il fait beau ou détendez-vous à l'intérieur sur des chaises bleu sarcelle qui contrastent avec les tables et les sols en bois sombre. Un grand comptoir fait la part belle à la machine à café épique, ainsi qu'à un étalage de gâteaux de Knead dans le marché voisin de Broadway et de pâtisseries de Celtic Bakers.

Les beignets de maïs sont un ajout populaire aux menus de brunch à travers Londres, mais Friends of Ours a réussi à donner à ses beignets une touche originale et distinctement antipode avec de la betterave. Un lit de betteraves dorées rôties et de kasundi à la tomate ardente a ajouté un punch, tandis que la feta et la coriandre saupoudrées sur le dessus ont donné une touche de saveur supplémentaire. Il y a aussi le dilemme supplémentaire d'ajouter ou non un côté de saumon, séché pendant 24 heures dans du jus de citron vert et fumé avec du thé vert. (Indice, ajoutez toujours le saumon.)

oliveLa société de thé préférée Good and Proper Tea Co s'occupe des infusions pour le petit-déjeuner avec des goûts d'Assam, de Darjeeling 2nd flush, de Sencha et de thé à la menthe. Le café est excellent. Provenant du torréfacteur local de Hackney, Dark Arts, les mélanges et les grains changent chaque semaine. Nous avons apprécié le café tanzanien d'origine unique sirupeux du jour. Il n'y a pas de snobisme du café ici, cependant - le café est servi comme vous l'aimez, ne pas comme le dicte le barista.

Bulle : Kedgeree a reçu une touche sophistiquée grâce au merlu (des poissonniers locaux Sutton & Sons) qui avait été fumé sur place avec du thé noir, du riz noir subtilement épicé et un jaune d'œuf séché à la sauce soja. Parsemé de chou-fleur mariné et rôti, pour un grand contraste de texture, et garni de coriandre aromatique, c'était une façon vraiment spéciale de commencer la journée.

Idéal pour les crêpes - Où sont les crêpes, London Bridge

C'est une crêperie avec un style sérieux. Après diverses résidences à Londres, la néerlandaise Patricia Trijbits est heureuse d'accueillir enfin les convives dans son premier espace permanent à Flat Iron Square, une collection d'arches de chemin de fer récemment converties près de London Bridge. Le bar et la cuisine en chêne construits ainsi que les tables et les sièges en bois basés sur des chaises d'école hollandaises rétro donnent à l'espace une atmosphère scandinave apaisante. L'arche du chemin de fer est réchauffée par tout un mur de découpes de feutre blanc et de jardinières au plafond qui regorgent de verdure pour se mêler aux installations lumineuses modernes.

Comme il est dit sur la boîte, cet endroit propre et lumineux est spécialisé dans les piles de crêpes au babeurre. Where The Pancakes Are est fier de son approvisionnement en ingrédients, avec des œufs de haute qualité du Kent, de la farine biologique et du sirop d'érable 100 % pur, saupoudré à la main au Québec, Canada (en plus, il regorge de minéraux et d'antioxydants). Â 1 000 Baby Greens peut sembler trop sain pour un joint de crêpes, mais en réalité, c'est un plat merveilleusement frais et savoureux qui incorpore du piment vert, des oignons nouveaux et du cumin dans une pâte à crêpes au babeurre. Il y a une chaleur sous-jacente agréable qui nous a réveillés autant qu'un café du matin le ferait, et une noix de beurre de coriandre et de lime fondant sur notre pile a ajouté du piquant.

Bulle : Le pudding du Yorkshire pour le petit-déjeuner peut sembler un peu étrange, mais Where The Pancakes Are fait un bébé hollandais méchant. Ces crêpes super légères ressemblant à un soufflé sont cuites dans un plat en fonte avec des œufs supplémentaires pour les faire lever. Choisissez entre une garniture sucrée de pommes Bramley et Cox avec des baies fraîches acidulées, de la cannelle et des flocons d'amandes ou l'option savoureuse au fromage qui combine du fromage de chèvre cuit au four, du parmesan et du cheddar avec du romarin et du thym. Indulgent, mais oh tellement plus, et super à déchirer et à partager.

Idéal pour le brunch danois - Snaps and Rye, Golborne Road

L'équipe mari et femme Kell et Jacqueline Skött dirigent ce restaurant danois sans effort cool (le seul de son genre à Londres, apparemment) sur Golborne Road, avec Tania Steytler comme chef de cuisine - elle est peut-être originaire de Cornouailles, mais elle est considérée comme une Danoise honoraire dans ces régions.

À l'intérieur, un mobilier de style scandinave simple et élégant est complété par des tabourets de bar rouge vif, des œuvres d'art contemporaines et des plaids confortables sur le dossier des chaises. Les étagères industrielles gémissent de produits et de céramiques scandinaves, y compris de petits pots de Lakrids - nos boules de réglisse préférées (essayez leur nouvelle version au caramel salé).

Commencez par une sélection de Smürrebrüd du comptoir. Ce sont de parfaits petits carrés de pain de seigle maison, soigneusement garnis de combinaisons comprenant des œufs, des tomates et du cresson écrasés, de l'avocat et de l'oignon rouge et du saumon salé maison avec des tranches de radis fines comme du papier. Chacun est une œuvre d'art miniature, si parfaitement proportionnée, et le pain lui-même est sucré, sain et aux noisettes.

Le Bloody Viking était un remontant percutant et puissant, rendu unique par l'ajout d'aquavit à l'aneth (un esprit scandinave). Nous avons adoré l'arrière-goût propre - un excellent nettoyant pour palette du matin, si vous pouvez gérer l'alcool. Sinon, optez pour un chocolat chaud avec un dessus en mousse mousseuse, agrémenté de poudre de réglisse. Il a ajouté un élément savoureux à la boisson signature de Snaps + Rye et était divin aux côtés de quelques boules de Lakrids.

Ne manquez pas la version danoise de rarebit. La base de seigle est noyée dans un mélange fondu de moutarde, d'œufs, de crème, d'un fromage danois affiné appelé « gmale ole brûlé » et de bière de malt. Si cela ne suffisait pas, vous obtenez également une garniture supplémentaire de votre choix - nous avons opté pour du bacon fumé (si juteux), du sirop de réglisse et des champignons marinés pointus. La réglisse est là pour accentuer les saveurs, un peu comme le sel ou le citron – une astuce astucieuse, et que nous comptons utiliser dans notre propre cuisine.

Bullseye : Ce doit être l'un des meilleurs kedgerees de Londres. C'est une recette familiale qui, bien que lourde sur la crème, est étonnamment légère et moelleuse - c'est presque moelleux, comme un risotto, car ils utilisent du riz à grains courts au lieu de basmati. De généreux morceaux d'aiglefin fumé, de saumon salé au sucre, de tomates, d'épinards fanés et d'œufs à la coque jaunes sont tous mélangés à du riz au sel de cumin, ce qui en fait un brunch copieux qui nous a tenus jusqu'à l'heure du dîner.

Meilleur brunch pour les geeks du café - Kiss The Hippo, Richmond

Kiss The Hippo, ainsi nommé pour marquer l'éthique environnementale du café (tous les couverts, les pailles et les couvercles de tasses sont entièrement compostables), apporte un lieu de rencontre lumineux et aéré à George Street à Richmond.

Les intérieurs élégants contrastent avec le bâtiment d'époque - les deux étages sont équipés de meubles scandinaves dans des tons gris et bois pâle, et des tables de comptoir contemporaines s'intègrent parfaitement dans les fenêtres à guillotine. Une cloison vitrée donne un aperçu des activités animées du torréfacteur au fond de la pièce, dominée par une imposante torréfacteur californienne Loring, la première du genre au Royaume-Uni.

À l'avant, une gigantesque station de café s'adresse aux geeks du café les plus branchés, avec des infusions de niche, notamment du café ougandais Nitro Cold Brew et du café filtre glacé de style japonais, coulé dans un Kalita sur des glaçons pour faire ressortir de délicates notes de fleur de sureau et de bergamote. Bien sûr, Kiss The Hippo propose un mélange d'espresso classique (70% péruvien, 30% colombien) avec lequel des baristas calmes préparent des blancs plats soyeux et des cortados tueurs (ce qui signifie "coupé" en espagnol, un double expresso avec du lait à parts égales) sur la machine à café hollandaise spacieuse.

Les pâtisseries et les brunchs sont préparés par le chef consultant du Mandarin Oriental Hotel de Londres. Essayez de minuscules tartelettes siciliennes aux abricots et à la mangue avec un délicat parfum de vanille, ou des petits pains à la cannelle super légers avec de la pâte de cannelle tourbillonnante et un glaçage au chocolat blanc enduit sur le dessus. Un croissant sphérique en spirale serrée des sandwichs au bacon strié, un œuf au plat parfaitement froufrous, de la laitue, de la tomate et de la confiture d'oignons maison sucrée.

Si vous souhaitez améliorer vos compétences en matière de café, il y a une zone d'entraînement brillante à l'étage où Kiss The Hippo organisera des ateliers. En attendant, voici quelques-uns des meilleurs cours de barista au Royaume-Uni à essayer.

50, rue George, Richmond kissthehippo.com

Meilleur brunch classique - Brother Marcus, Angel

L'institution du brunch de Balham Brother Marcus a ouvert ses portes dans le nord de Londres avec un restaurant décontracté ouvert toute la journée à Angel. Niché dans le bourdonnement de Camden Passage, installez-vous dans la rue pour un petit-déjeuner en plein air, ou dirigez-vous à l'intérieur et installez-vous confortablement sur des tables pour deux sous un mur vivant luxuriant. Chacun des plats de brunch classiques a une touche, de Sugar Daddy, où le pain perdu à la cannelle se présente sous forme de crumpet, à Sister Special - bacon et œufs pochés sur pain grillé servis avec un côté d'avocat et d'épinards arrosés d'huile de roquette.

Pour les amateurs d'œufs, commandez le Brother Special où des œufs riches et doucement brouillés sont servis sur du pain au levain Celtic Bakers du nord de Londres, garnis de soyeux morceaux de saumon séché à la betterave et de tiges d'asperges grillées al dente. Si vous avez un petit creux, choisissez entre de petites assiettes de halloumi à l'orange et à la pistache ainsi qu'une aubergine grillée au piment.

Bulle :La demi-soeur est un incontournable. Des beignets épicés de patates douces, de courgettes et de feta sont servis avec de l'avocat, des épinards et du chou frisé avec un yogourt crémeux au curcuma subtilement aromatisé et un œuf parfaitement poché. Parcourez également le comptoir à gâteaux bien garni avant de partir, regorgeant de tartes à la crème portugaises et de tranches de pain aux bananes.

Meilleur brunch japonais - Koya, Soho et City

Arrêtez-vous sur l'un des sites de Soho ou de la ville de Koya pour un brunch salé alternatif. Choisissez une table de fenêtre simplement posée avec des baguettes et des serviettes, ou asseyez-vous sur l'un des tabourets hauts du bar pour regarder les chefs au travail. Le menu, divisé en plats de nouilles udon et de riz (avec l'option de petites assiettes d'accompagnement), combine des plats japonais et des variantes des classiques anglais. Restez simple avec Kizami - un bol de nouilles garni de tofu frit et d'oignons de printemps - ou mélangez les choses avec un festin de harengs, d'œufs pochés, de riz au beurre et de soupe miso.

Pour quelque chose de charnu, commandez le petit-déjeuner anglais où des nouilles udon glissantes sont servies avec du bacon croustillant, des champignons shiitake et un œuf au plat, dont le jaune infuse lentement le bouillon salé dans lequel il est servi. Si vous avez envie d'une friandise sucrée, commandez-en une. des biscuits au sésame noir moelleux et moelleux qui se trouvent dans des bocaux sur le long comptoir.

Des tasses de gingembre chaud fait maison (faites à parts égales de miel, de gingembre et d'une pincée de fécule de pomme de terre) sont fortes et réchauffantes, ou commandez une théière du subtil thé vert Fuji Sencha légèrement sucré pour un début de journée rafraîchissant.

Bulle : Assurez-vous de commander le petit-déjeuner japonais pour un petit-déjeuner sain mais copieux. Du riz brun aux noisettes et du bouillon miso sain sont accompagnés de morceaux de maquereau grillé et salé en croûte de sésame et de morceaux de betterave marinée sucrée et terreuse.

Meilleure babka - Le bon œuf, Soho

Asseyez-vous sur l'une des chaises en bois bleu sarcelle foncé et regardez les chefs travailler derrière le comptoir en métal. Les murs sont recouverts de bocaux de cornichons et de bouteilles de vin et les tableaux noirs répertorient les noms des producteurs de viande, de poisson et de légumes figurant au menu.

La carte propose une sélection de plats sucrés et salés. Choisissez entre un croissant kanafeh fourré à la pistache et à la rose, des petits pains à la cardamome et du rugelach (une pâte feuilletée légère) pour une gâterie sucrée. La babka riche et beurrée ressemblant à de la brioche est un incontournable, avec une pâte à tartiner épaisse au chocolat qui traverse les couches de pâte et une croûte croustillante. Si vous y êtes en décembre, prenez une tranche de babka de Noël, aromatisée au massepain, aux groseilles et au beurre épicé et obtenez-en un morceau à ramener à la maison.

Si vous avez envie de quelque chose de salé et que vous voulez un petit goût de tout, essayez les assiettes de petit-déjeuner de Jérusalem, de petits plats allant de la saucisse merguez hogget épicée au yaourt au citron confit et de l'aubergine marinée sucrée au tahini et au paprika fumé aux œufs frits croustillants au piment. et les betteraves vinaigrées et l'aneth.

Pour un petit-déjeuner plus traditionnel, commandez du granola avec des fruits de saison et du labneh maison, des bagels et un gâteau à la banane . Assurez-vous d'obtenir un blanc plat et lisse à base de grains du torréfacteur Volcano Coffee Works du sud de Londres pour vous réveiller.

Meilleur brunch espagnol - Morito, marché d'Exmouth

Morito on Exmouth Market apporte les traditions et les rituels du petit-déjeuner espagnol à Londres. Asseyez-vous au comptoir orange vif du petit restaurant/bar et regardez par-dessus des bols d'avocats et d'épices du Moyen-Orient pour regarder les chefs préparer des plats, ou perchez-vous à la fenêtre et regardez la rue se réveiller et prendre vie.

Depuis son ouverture en 2010, la cuisine du Morito s'est concentrée sur des plats espagnols et du Moyen-Orient avec des touches uniques, et cela continue sur le menu du petit-déjeuner. À partir de 8h en semaine et de 9h le week-end, essayez des plats tels que le Full Catalan, inspiré des saveurs de la Catalogne - butifarra (saucisse épicée), morcilla (boudin espagnol) et migas croustillant (chapelure) avec œuf au plat et rôti tomates. Vous pouvez garnir votre petit-déjeuner de zaatar aux agrumes et de sumac de petits plats en céramique sur chaque table.

Les pains et les produits de boulangerie de Morito se sont fait un nom au fil des ans, et les chefs ont veillé à ce que le répertoire s'étende aux pâtisseries du petit-déjeuner - du pain de coca super croustillant et feuilleté pour la poêle con tomate, du pain au levain fait maison (faites le vôtre ici avec notre guide expert) Â pour les œufs revueltos et les petits pains moelleux au safran et aux amandes à emporter.

Meilleure sélection Bloody Mary - CUT au 45 Park Lane

Le brunch du dimanche au CUT au 45 Park Lane est une affaire somptueuse, comme on peut s'y attendre de ce restaurant opulent, avec des sols en marbre et des œuvres d'art de collectionneurs sur les murs. Un mur de miroir à l'arrière du restaurant crée une illusion dramatique de couloir, reflétant le lustre étincelant, les cloisons lambrissées et les rideaux du sol au plafond. Il y a un guitariste qui gratte le dimanche pour faire du brunch une occasion plus détendue et tranquille.

Les entrées comprennent du granola aux sept grains avec du miel floral de fleurs sauvages, du yogourt et des framboises acidulées, ainsi que de nombreuses salades rafraîchissantes (poulet chinois au gingembre mariné, wontons croustillants et vinaigrette terreuse aux champignons, ou laitue au beurre avec avocat, vinaigrette Stilton et herbes de champagne).

Les plats principaux sont copieux, et il y a beaucoup de choix. Nous avons adoré les galettes de hachis au bœuf salé, garnies de bœuf salé doux et garnies d'œufs parfaitement pochés, de poireaux croustillants et d'une sauce béarnaise crémeuse. Le club sandwich est rempli de homard, bien sûr, sur du pain aux noix caramélisé avec un aïoli aux herbes punchy et du bacon fumé au bois de pommier. Pour quelque chose de sucré, faites fondre du beurre d'érable fouetté dans des crêpes au babeurre moelleuses, agrémentées de baies de saison.

CUT au 45 Park Lane a même un chariot dédié Bloody Mary, à partir duquel les serveurs créent quatre variations sur la recette classique. Cross Eyed Mary est agrémenté de sirop de jalapeño percutant, Bloody Troot a un coup de betterave terreux ajouté avec une vodka de seigle inhabituelle Polugar, Bloody Carrot troque le jus de tomate pour la carotte et Gaspacho Mary combine tomate, carotte, céleri et épices avec un généreux gorgée de vodka.

Idéal pour un buzz de style diner - Electric Diner, Portobello Road

Les intérieurs de l'Electric Diner sont fidèles à son nom - des banquettes en cuir rouge côtelé sont installées, dans le style d'un train, sur un côté de la pièce étroite, les condiments attendent d'être utilisés sur des tables en bois et l'atmosphère animée rebondit des plafonds bas incurvés et des murs en briques apparentes. Glissez-vous dans une cabine ou asseyez-vous sur un tabouret en cuir vert donnant sur la cuisine ouverte pour vous assurer que vos œufs sont préparés comme vous les aimez...

The egg-heavy brunch menu features omelettes laden with Gruyere cheese, scrambled eggs with smoked salmon, and all of the classics – Benedict, Florentine and Royale.

We loved the vegetarian breakfast – a colourful palate of wilted spinach, Portobello mushrooms, a huge chargrilled tomato, beans, and eggs any way you like them. The hash browns were the highlight of the plate – super crunchy golden clusters in all shapes and sizes.

If you’re feeling healthy there’s a bowl of chopped strawberries and bananas topped with caramelised walnuts, coconut flakes and cocoa nibs. Next time we’ll order the heritage tomato salad that our neighbour was tucking into – a colourful mound of chunky yellow and red tomatoes with pieces of fresh watermelon topped with thick yogurt and crunchy nuts.

Pre-bottled “house press†juices make zingy pick-me-ups (the “citrus†bottle packed with orange, grapefruit, lemon, turmeric and cayenne pepper will blast away any sign of a cold) and freshly made smoothies make the most of super foods (try avocado with kiwi, spinach and mint).Â

Bullseye: For those with a sweet tooth, the caramelised-crusted French toast was the best type of squidgy with a tart raspberry compote to cut through the sweet base and cream.

Best for all-day brunch – Sager + Wilde Paradise Row, Bethnal Green

Whether you’re lounging round one of the picnic benches on the terrace outside or perching on a dark wooden chair in the converted railway arch, the vibe at Sager + Wilde Paradise Row is laid back and brunch-friendly. Dark wood paneling has soaked up the smoky scent of the evening’s meat-heavy menu to create an inviting dining room that’s made more homely with little figurines and candlesticks.

Crates brimming with fresh fruit and veg are delved into by the cool and efficient waiters to whizz up into Sager + Wilde juice (green apple, kiwi, kale and fennel) and brunch cocktails such as the Verdita Maria, a refreshing and punchy blend of tequila, pineapple, lime and jalapeno with plenty of coriander and spices for an extra kick.

The food menu is short but with plenty of options. Opt for lighter dishes such as granola, rhubarb and yogurt, or indulge in the all-day brunch friendly menu: fried hake in a glazed brioche bun, sausage baps and even carbonara. Though this doesn’t strike as your typical brunch dish, it’s pretty much an Italian fry up, what with the bacon and eggs. It’s indulgent and creamy without being too rich to start the day. Order a thin, buttery potato rosti on the side.

Bullyseye: We often say leave room for dessert, but this is VERY important, as Sager + Wilde’s French toast is one of the best we’ve come across. A chewy, squishy, caramelised disc of lightly cinnamon-spiced dough served with a dollop of ice cream to make it extra indulgent.

Best for a fun, funky atmosphere with friends – Pedler, Peckham

This is the place to come for a boozy brunch with your mates. Large coves decked out with tropical wallpaper along with marble-topped tables for two are crammed into this tiny buzzy spot where happy brunchers wiggle in their seats in time with the catchy disco soundtrack. The small space has plenty of fun quirks – lampshades shaped like vegetables, cushions embroidered with palms and parrots, and plenty of pineapple memorabilia. The large teal blue wooden bar dominates the space, behind which hang white glass cabinets filled with shiny bottles of alcohol to make Pedler’s signature cocktails.

Little Bird Gin distillery is Pedler’s sister company, so, as you can imagine, the cocktail menu is predominately gin-based the bloody mary was topped with freshly grated horseradish to make it extra fiery. Drinks are served in mismatched containers, from sturdy Kilner jars to delicate antique crystal glasses, and brunch dishes are served on vintage crockery to make the small plates quite the spectacle on arrival. An apple strudel ‘dumpkin’ donut came on a tiny plate, whipped maple butter with apple compote is served in little glass dishes to accompany cherry sourdough, and a Yorkshire pudding sits atop a pretty gravy boat filled with deep and delicious gravy – dipping heaven. There are plenty of larger meals including chicken schnitzel with garlic and parsley butter, seafood kedgeree with curried rice and an epic-sounding French toast with streaky bacon, peanut butter, banana and honey.

Bullseye: Springy wild mushrooms sit on a doorstop wedge of squidgy fresh sourdough that soaks up the earthy juices and the yolk of the runny egg.

Best for grown ups – Bad Egg

The wonderfully named Bad Egg’s £30 weekend brunch menu offers a spiced-up menu of diner classics and breakfast cocktails – definitely for adults only. Kick off with a Bloody Mary spiced with gochujang – and if anything can wake up jaded tastebuds it’s this Korean red pepper paste. Forget gentler breakfast staples like smoked salmon bagels or eggs benedict – Bad Egg packs a full-on flavour punch. Sticky Korean fried rib tips are hot with ginger and more gochujang tacos are filled with scrambled eggs, chipotle, salsa and guacamole, and beans on toast is ramped up with pulled pork and kimchi.

You’re encouraged to choose three plates each, share with your friends, and to order as many Bloody Marys, mimosas or prosecco as you like within your two–hour sitting. Perch on on bar stools in the window or relax into comfy diner-style red booths. Music is loud and customers and staff alike show off tats with pride. Leave granny and kids at home – this is two hours you’ll want to yourself.

Bullseye: Fries with ndjua fondue – made with raclette and red leicester it has a deliciously gooey texture reminiscent of cinema-style chip and dips but a hundred times better. Chilaquiles are hard to go past, too: fried corn tacos with salsa, goats’s curd, chilies and a fried egg. Finish with deepfried chicken with caramelised banana – served with maple syrup on buttered brioche it act as a pudding of sorts.

Best for indulgence – Ben’s Canteen, Battersea

Walk ten minutes up St John’s Hill from Clapham Junction station in South London and you’ll be rewarded with Aussie-style brunch at Ben’s light and bright corner neighbourhood hangout.

Choosing from the extensive brunch menu is no easy thing. Go for classic smashed avo or the meaty “eggs pig out†that sees muffins piled high with pulled pork, poached eggs and hollandaise. Sweetcorn and courgette fritters are popular here for a reason – deep-fried-veggie clusters with squeaky halloumi, caramelised balsamic-roasted tomato chutney and a perfectly poached egg with a deep yellow runny centre, with a portion of Devonshire chorizo on the side. Sweet dishes also standout, too. Pancakes stacked with slices of banana, maple syrup, yogurt and a pot of silky salted caramel sauce is a must-try, especially thinks to a rasher of dry-cured bacon on the side to dial up the salty sweet factor.

No matter how full you are, the chocolate and peanut butter brownie cake is unmissable (so much so that we got the recipe here). Before baking, the chef spreads a thick layer of salty peanut butter over the chocolate brownie mix so that it sinks right through to make a heavenly moist pudding.

The bloody mary is cranked up with over 20 herbs and spices and will fix any hangover (you can opt between mild, medium and bloody scary). Those with a sweet tooth should indulge in the Australian iced coffee laced with Kraken rum, topped with a dollop of rich chocolate ice cream, American-float-style, and sprinkled with Milo, a malty chocolate powder (an authentically Oz touch). Coffee from reliable roaster, Allpress, is served with a squeezy bottle of sugar syrup that filters through the coffee rather than clumping at the bottom, highlighting the fact that the team at Ben’s Canteen have thought of every little detail to enhance your brunch experience.

Bullseye: The epic fried chicken benedict is an indulgent pile of crisp buttermilk fried chicken topped with paprika-spiked hollandaise with yet more of those perfectly poached eggs.

Best for leisurely Italian – Bernardi’s, Marylebone

This chic, sophisticated Italian restaurant is ideal for a leisurely brunch with a Mediterranean twist. Clean and bright Bernardi’s has a hip hotel bar vibe – groups settle into soft leather booths or leather-cushioned chairs around marble tables while the open kitchen hums in the background. The stylish furnishings and brass light installments designed by the restaurant’s owner, Gabriel Bernardi, make this a trendy place to be seen nevertheless, staff are discreet and maintain a friendly, un-hassled atmosphere.

An Italian take on the English fry-up is a meticulously prepared plate of silky wild mushrooms with crisp pancetta and well-seasoned fried eggs, topped with crunchy focaccia croutons. For a healthy kick, try the paca verde ‘green peace’ juice made from freshly pressed fennel, cucumber, parsley stalks, mint, apple and lemon, or go all-Italian with Arabica-Robusto blend of Musetti coffee.

Bullseye: The pizzettes. A refreshing choice is the confit leeks and melting Taleggio topping, garnished with plenty of celery leaves and stalks to cut through the pizza dough. Pair it with a punchy Virgin Mary.

Best for vegans – NAMA, Notting HillÂ

Notting Hill’s NAMA, a humble raw and vegan food restaurant opposite the far fancier Ledbury, has been a favourite of ours since we reviewed the dinner menu back in November 2015.

Could brunch be as good? We visited early one morning (no need to rush – the menu is available until 4pm, Friday to Sunday) and first impressions suggested that it would be just as innovative. Coconut porridge, for example, is far more than oats: activated almonds, apples, coconut chips and dates spiced with cinnamon, lúcuma (a Peruvian fruit), nutmeg and vanilla are the base while cacao nibs, organic blueberries and hulled hemp seeds form the topping.

Our smiley, enthusiastic waitress suggested a ‘luscious lúcuma’ smoothie to start – intensely nutty, smooth and creamy – and a glass of NAMA’s take on horchata, a Valencian drink made from tiger nuts and coconut sugar. The latter was explosive, so sweet and warmly spiced to us at least, it tasted like the liquid version of churros.

Best for cool kids – Fink’s Salt & Sweet, Finsbury Park

Fink’s Salt & Sweet is where the cool kids of Finsbury Park hang out at the weekend – girls in cardigans take their knitting, groups of young folk sip on Caravan Roastery coffee, and you can even take your pooch along to sit under the table while you enjoy brunch. Artistic owner Jess has scowered the internet and antique markets across the country to boast an impressive collection of cutlery that suits the matte, stone grey crockery. Stripped-back interiors are the norm in hip parts of London but light spills in through the floor-to-ceiling windows of this desirable corner spot on to wooden floors, off-white tile and dark grey chipboard walls, and galvanized zinc counter and tables.

The counter and shelves heave with local produce – Balthazar bread, Dodd’s gin and jars of English Preserves that you can yourself spread onto sourdough toast for brunch. Go one step further with sobrasada (spreadable paprika sausage) brought over direst from Mallorca by a lady who lives down the road, drizzled with sweet honey. We’re going back in the summer for a locally cured House of Sverre salmon board with goat curd, seaweed and crackers, and a quince and aniseed spritz on the pavement outside.

Bullseye: The indulgent beef pretzel French dip – a squishy sub roll with crisp pretzel coating filled with fall-apart 12-hour braised balsamic beef with a punch of horseradish and sweetened with caramelised onion. Dipped into a little glass of caramelised onion and beef stock, this is the ultimate hangover cure.

Best for twists on classics – Merchants Tavern, Shoreditch

Angela Hartnett and Neil Borthwick’s new brunch menu at Merchants Tavern promises much. There’s mention of fried chicken, ‘dirty’ bacon sandwiches and fried oysters, freshly squeezed juices and cocktails. The setting is also inviting – high ceilings, a huge skylight that floods the space with light and retro mid-century stylings that include dark-green leather booths and parquet flooring.

Angela and head chef Neil’s take on brunch is concise and balanced between classics and more quirky creations. Those after the former can choose from the likes of porridge with prunes, pecan nuts and honey, ricotta pancakes with berry compote and the obligatory avo-toast concoction (here served with egg). The latter options include mushrooms with spinach and Jerusalem artichoke, venison ragu with parmesan, and fried oysters.

We try out the ‘dirty’ bacon sandwich, which, we’re happy to discover, also comes with fried egg and sausage. If by ‘dirty’ Merchants Tavern means no pretensions, just the kind of gloriously meaty, greasy stack one would inhale after a night of alcoholic indulgence then this sandwich certainly lived up to its description – in a good way. Fried chicken with waffles was delightfully kitsch and expertly done: the chicken skin crispy and the meat juicily tender, while the pillow-soft waffles came drizzled with syrup.

Drinks-wise there’s freshly squeezed juices, specialist teas and coffee from Ozone, and cocktails (it is brunch, after all) include the likes of bloody marys, mimosas et al.

Bullseye:Â A hogget broth with spelt was deeply savoury and restorative, packed with tender chunks of meat, herbs and veg. It came with slices of excellent Welsh rarebit, the pungent cheese beautifully oozy.

Best for pre-shopping fuel – Polpo

In the heart of Soho, ideal for pre-shopping fuel, this cosy Italian restaurant, one of seven in the capital with more opening across the UK, has a New York loft style feel with exposed brick and wooden tables, with pretty curtains and cloth lampshades.

Famous for its Venetian small plates, the acclaimed Russell Norman restaurant chain is now offering weekend brunch. Just as is encouraged at dinner, order a few plates to share from the brown paper menus. Poached eggs in scafata, a clear Italian broth with fresh greens comes with artichoke, broad beans, popping peas, rocket and parsley. Crisp breakfast pizetta topped with bacon, spiced Italian salsiccia, heady wild mushrooms and fennel seeds with a poached egg cooked into the middle that runs out when you cut into it. You can mix and match from the lunch menu, too, to make the most of Polpo’s legendary meatballs – pick from classic beef and pork, spicy pork and fennel, or lamb and pistachio.

The cocktail menu is worth perusing to add an edge to your brunch. Bloody Marys made from Polish vodka are packed with a peppery punch, and rhubarb syrup bellinis add an elegant sweetness to your brunch.

Bullseye: Save room for delicate ricotta donuts with cinnamon sugar – perfect to share between two and just enough to squeeze in for a sweet finish to your brunch.

Breakfast is usually a speedier affair than brunch, and perhaps more midweek. The below breakfast spots, which we’ve all checked out personally, are great for business meetings, catching up with friends or a solo pick-me-up on the way to work. But of course, you can labour over your breakfast as long as you want to!

Best for choice – Granger & Co, King’s Cross

Breakfast is big at Granger & Co, and the King’s Cross branch is handy for pre-train meetings and catch-ups. Perch on a leather and brass fixed stool at the huge bar, or lounge on an olive leather sofa for breakfast with Australian-style seamless service.

You can go healthy with various juices and grains (try the buckwheat bowl, poached egg, kefir goat’s milk, rose harissa, avocado and alfalfa sprouts), or less so, with Bill’s spiced Bloody Mary made with clamato, wasabi, lime and coriander. There’s also a bakery section to the menu with everything from toasted coconut bread and toasted brioche topped with labneh, raspberry and vanilla jam and pistachios, to chilli fried egg and brioche roll with spiced mango chutney and rocket.

Bullseye: The classics are where it’s at – fluffy ricotta hotcakes, banana and honeycomb butter and sweetcorn fritters with toasted tomato, spinach and bacon.

Best for shakshuka – Nopi, Soho

The ground floor of the latest arm of the Ottolenghi empire is an impressive start to any day. The decor’s clean and contemporary but luxe – a classy mix of black and gold.

The menu, too, is hard not to be in awe of. There are the breakfast staples you’d expect, such as scrambled eggs with smoked salmon on sourdough and croissants, but also more unusual starts to the day such as black rice with coconut milk, banana and mango beef brisket hash with gremolata and a fried egg and French toast with a star anise sugar, berry compote and orange yogurt. There are freshly pressed juices, too, which you can load with greens or keep fruity like I did.

Bullesye: The shakshuka – imagine the most flavourful tomatoes and peppers you’ve ever tasted, baked with eggs with the most golden, rich yolks and then a topping of awesome smoked labneh. That is what breakfast dreams are made of.

Best for coffee – Bar Termini, Soho

Headed up by coffee expert Marco Arrigo and famed cocktail maestro Tony Conigliaro, this idealised Italian coffee bar as one might have been in the 1950s serves expert quality coffee on Old Compton Street. Quickly down the 10g espresso al bar glass, or enjoy the triple-espresso al tavola at leisure.

Les bianco is, in Marco’s words, ‘an Italian answer to the flat white, basically an exaggerated macchiato.’ And then there is the café latte the steamed milk and espresso are served separately for the customer to combine themselves, which has led to an unofficial latte art competition developing among the bar’s regulars. Enjoy the top-quality coffee with a mini panini or a zingy grapefruit half with Campari salt.

Bullseye: Bar Termini serves an incredible chocolato bicherin, the classic Turinese chocolate and coffee hybrid made with the Arrigo touch. Espresso is made into almost an oil, which when mixed with the thick chocolate remains separate in the mouth in both texture and flavour.

London is full of trendy third-wave coffee shops and cute vintage teahouses, but Good and Proper Tea stands out with its smart, no-fuss tea shop with a focus on excellent quality loose leaf tea.

Explore the extensive range of teas laid out in glass jars on the counter – you can have a proper sniff before deciding what to go for. The tea experts guide you according to your preferences, but we suggest Rwanda Op black tea with caramel notes sweet and toasty Honey Orchid oolong tea or fragrant hibiscus.

Pair with squidgy and comforting crumpets, oozing with butter and Nutella. If you want something more substantial, ramp up your crumpets with the savoury toppings on offer – avocado and cream cheese or ham with melted cheddar and Worcestershire sauce.

Take your tea and crumpets away, or slide onto a wooden bench in the calm seating area at the back of the shop. The space is very zen – cream painted brick walls, neutral tones and the odd cactus make this an ideal working environment for those who work remotely.

Before you leave, check out the funky range of tea utensils on shelves by the door – mustard yellow teapots, intricate filters and geeky tea contraptions for tea connoisseurs.

Best for something different – Sticks ‘n’ Sushi, Canary Wharf

Sushi for breakfast? Pas assez. ‘Sticks ‘n’ Sunrise’ includes a line up of Skandi and Japanese influenced breakfast dishes that add a dash of colour to the cool, industrial interiors. Order a selection from the lighter bites: Nordic rye breads, Japanese savoury dishes, cakes, granola and pastries, or choose one of the breakfast trays for a bit more substance. The wake-me-up cocktails include green and yellow tomato Bloody Mary with Camm & Sons, and rhubarb and sake fizz.

Bullseye: The rye breads. Thick-cut smoked salmon from North-West Scotland and smooth cream cheese is garnished with delicate trout roe and herbs. Or perfectly-sliced avocado sits on top of light goat’s curd with a scattering of pine nuts, cress and tsume soy. Both sit on the most delicious crisp-but-light toasted rye bread, baked with miso, seaweed and coal. We also loved the Tebirkes: a poppy seed Danish with a bright green matcha paste inside – a fun and interesting twist on a Pain Au Chocolat.

Best for a healthy start – Shoreditch Grind, Old Street

Old Street’s Shoreditch Grind is an easily accessible breakfast spot for morning commuters, perched as it is on the edge of one of London’s busiest roundabouts. The recently introduced breakfast menu makes this spot ideal for casual business meetings at large wooden tables, or a people-watching session while sat on one of the wooden bar stools.

A generous portion of smashed avocado on toast is spiced up with chilli and your choice of extra topping  (smoked salmon, prosciutto, poached egg and feta can rack up quite the mound). The crispy quinoa eggs dish is a substantial and healthy start to the day with plenty of crunch and perfectly poached eggs. For a refreshing palate-cleanser before you head off to work, try iced fruit salad with zingy lime granita and crunchy hazelnuts (though we would have liked the addition of more seasonal fruits as well as the berries). We’ll definitely be back to try the banana bread with crème fraiche and honeycomb.

On the drinks side, try a freshly pressed colour-coded juice – ‘green’ gets you going with avocado, spinach and pear and ginger adds a fiery note to the orange and carrot ‘amber’ juice. Shoreditch Grind is still all about the coffee, and cortados and flat whites made with The Grind’s own blend were brought straight to the table – no waiting around on the side.

Bullseye: Iced berries fruit salad with zingy lime granita and crunchy hazelnuts.

Best for a treat – The Black Penny, Covent Garden

A Covent Garden coffee shop with a short but thoughtful menu that focuses on British seasonal ingredients. House baked beans are slow-cooked and served with goats’ cheese and a poached egg on fresh sourdough, and Ozdemir pasha fried eggs with grilled halloumi, butterbean hummus and a sweet-sour hint of sumac with homemade grilled Turkish bread are a real treat.

Lighter Bircher muesli and compotes – including zingy grilled pineapple, chilli and lime – sit alongside a range of cakes and pastries. Coffee is taken seriously, too, with several different blends from South London roasters, Alchemy. Expect to find cortardos, syphon and buttered espresso alongside your usual flat white, as well as matcha lattes and a selection of teas, each served with a timer to make sure it’s brewed just right.

Bullseye: Duck for breakfast? Yes, please! Particularly if it’s in the form of crispy confit of corn-fed duck and sweet potato hash with fragrant coriander.

Best hidden gem – Cambridge Street Cafe, Pimlico

Tucked away in the back of Pimlico, away from the bedlam of rush hour at Victoria, Cambridge Street Café (set in the boutiquey Artist Residence hotel) is the perfect setting in which to enjoy a leisurely start to the day.The room itself is bright and airy with exposed wood in muted, distressed greys, cloth-covered banquette seating and quirky art on the walls. The kitchen is open, and there are comfy stools for you to pull up and see, as it says in neon above, ‘where the magic happens’. There’s further seating through the back, so both spaces are kept cosy.

The breakfast menu here is quite extensive there’s a whole page dedicated to drinks, which includes your usual coffees and teas as well as more interesting juices (such as beetroot, apple and celery) and smoothies (spinach, lime, cucumber, kiwi, avocado).

Food is divided into cooked, grains and pastries, and sides. All the classics are here (eggs Benedict/royal/Florentine and full English) and if you’re not indulging, yogurt with quinoa, peach goji berries and mint is a generous portion bursting with fresh flavours.

Bullseye: avocado, poached egg and rocket on rye – a safe choice done very well, with a kick of chilli and zing of lemon – and fluffy banana pancakes served with crisp smoked bacon and maple syrup, which had an almost cake-like texture without being too heavy for that time of the morning.

Best for eggs – Egg Break, Notting Hill

If you’re into eggs, this cute Notting Hill café is the breakfast spot for you. Split into basics (eggs on toast, egg benedict), buns, plates, salads and sides, most dishes at this daytime café come with an egg of some sort, be it poached, fried or – surely the most fashionable egg of the moment – 63 degrees: cooked slowly in a waterbath at, you guessed it, 63 degrees.

There are cocktails, wines and excellent coffee, too. Cream tongue-and-groove walls, scuffed tile flooring, filament light bulbs and chipped painted metal chairs give Egg Break a homely, lived-in feel. Cocktails come in tumblers, there’s ketchup and brown sauce on the table and plenty of newspapers knocking around. The ground floor is light, airy and dominated by a wooden coffee and cocktail bar, and the basement has more space and bigger tables for groups.

Bulls eye: The buns. Oh my goodness, the buns. Seeded or brioche, they’re terrific value at between £5 and £7. Fillings range from pork belly, fried egg and sriracha to fried chicken, green tomato, red onion and mayo.


Poached Eggs over Scafata - Recipes

What is scafata? I saw it in Bon Appetit, looking absolutely delicious with a poached egg on top and I knew I just had to make it! I am always looking for meatless dinners but they have to be interesting. This one is! I looked up several variations of scafata and some had artichokes, like Mario Batali’s, some have peas, fava beans, Swiss chard, tomatoes and bacon. I like it all green, it looks divine that way with the egg on it. Scafata is Italian and generally signifies the coming of summer. Here is my variation from Bon Appetit.

  • 1 spring onion bulb, sliced
  • 1 teas of dried chili
  • 1 gousse d'ail, hachée finement
  • 1 teas fennel seed
  • 1 bunch of asparagus , cut on a diagonal into 1” pieces
  • ¼ cup olive oil, plus more for drizzling
  • 1/2 teas salt
  • 1/2 teas pepper
  • 2 scallions, thinly sliced
  • 8 onces frozen peas, thawed
  • 2 cups of baby spinach
  • 2 teas of dried basil
  • 4 gros oeufs
  • Pecorino Romano, finely grated

Saute spring onion, chili, garlic and asparagus in the olive oil, over medium to low heat until the asparagus are tender, season with a salt and pepper. Add the peas, scallions, and spinach. When the spinach is wilted, add the basil, check your seasonings and add more salt if needed. Poach 4 eggs and serve with finely grated Pecorino Romano!


Carrot spoon breads

From Buvette: The Pleasure of Good Food Buvette by Jody Williams

Are you sure you want to delete this recipe from your Bookshelf. Doing so will remove all the Bookmarks you have created for this recipe.

  • Categories: Breakfast / brunch Dinner parties/entertaining American South
  • Ingrédients: all-purpose flour carrots canned crushed pineapple sugar vanilla beans ground cinnamon raw walnuts coconut
  • Accompagnements :Whole wheat scones with currants Toasted oatmeal brûlée Yogurt parfaits Summer fruit salad

Croque madame (page 9)

From Everyone Is Italian on Sunday Everyone Is Italian on Sunday by Rachael Ray

Are you sure you want to delete this recipe from your Bookshelf. Doing so will remove all the Bookmarks you have created for this recipe.

  • Categories: Egg dishes Sandwiches & burgers Breakfast / brunch Main course French Italian
  • Ingrédients: milk nutmeg Parmigiano Reggiano cheese peasant bread prosciutto cotto Fontina Val d'Aosta cheese eggs chives

Advertisement

If it weren’t for the violence in Venezuela, that’s likely where Belisario would be today.

“I have two businesses in Venezuela, a logistics company and an Internet sales company, and also my share of the sugarcane farm,” says Belisario, 28. “But we decided two years ago that we had to move away because it was getting too dangerous.”

Belisario was at university in Venezuela when he met his fiancé, Daniela Manrique Lucca. He went on to start companies — “I’ve always been an entrepreneur,” he says — while she became a chef, studying in Fort Lauderdale and working in top restaurants in Miami and Montreal.

Daniela Manrique of Soca Kitchen & Pub. Photo by Wayne Cuddington / Ottawa Citizen

“I said to her, let’s start a restaurant. It’s a business like any other.”

Lucca shoots back: “I told him that running a restaurant isn’t like any other business.”


Polpo to open in Bristol

Italian-influenced London restaurant group Polpo is to open a new site in Bristol this summer.

The restaurant will open in August 2016 on Bristol's Whiteladies Road. Following on from the traditions of its sister restaurants in London, Brighton and Leeds, it will be styled on a bacaro - a Venetian restaurant serving simple food and good, young northern Italian wines.

The restaurant will serve small plates including fried stuffed olives, arancini and chopped chicken liver crostini, as well as fritto misto, pizzetta bianca, spicy pork and fennel meatballs, and sliced flank steak. The dessert list features affogato al caffe, gelato cones, flourless chocolate and hazelnut cake and tiramisu pots.

It will open its doors earlier on weekends for brunch, offering poached eggs and scafata (a spring dish from Umbria) brunch pizzetta with Italian sausage, wild mushroom, Parmesan and a soft egg and frittole - sweet ricotta doughnuts rolled in cinnamon sugar.

The site will feature Polpo's trademark deep red leather banquettes alongside old chemistry lab tables, bentwood chairs and antique maps of Venice.


Supplemental #114

What a discombobulating tangled mess we’re in. In light of this, it seems sensible to set out #Supplemental in an ordered, logical fashion. So, here are this weekend’s recipes grouped by the corrupt, meddling, king-making organisations, sorry, newspapers, in which they were published.

The Guardian and Observer

Brad McDonald began his Deep South themed cuisiner residency with some thoughts on deep frying. His battered chicken is tried, tested and acclaimed, so consider his recipe next time you drag the fryer out (you’ll need to start brining the chooks three days before, mind). Enjoy his pineapple doughnut-fritters while you’re at it. Looking forward to the next three weeks – his book Deep South new Southern cooking is super good.

Oh my days, two gorgeous weeknight supper omelettes from Anna Jones – one herb loaded, the other with mustard seeds and tomato masala. Also, five suggestions for fillings: leeks, mushrooms and tarragon pears and broad beans red onions and goat cheese … that sort of thing.

Nice insight from Claire Ptak on how to make the most of cherries: suggesting we crack the stones to remove and use the almondy essence of its kernel. Her cherry chocolate cake looks wonderfully decadent. Read to the bottom of this post for more on a clafoutis.

Rachel Roddy’s recipe from Rome was for a comforting, hunger-sating pasta and borlotti bean dish (pasta e fagioli). I love it when cooks are given the space to add insight, like: “for this recipe, it is important the beans are cooked to the right point, which, for me, is teetering on the farside of tender (my partner Vincenzo would have a bit more bite).”

Tommi Miers proposed an interesting lemongrass, cucumber and coriander vichyssoise (cold soup, innit). Her Guardian Weekend Magazine column also included a grilled bean salad, spruced with pomegranate molasses, Turkish pepper flakes, all spice and plum tomatoes. Lively.

Yotam wrote about spreading and pasting in the same supplement. My favourite of his four colourful dips and purées was a spiced red lentil and curry leaf number.

Go wild with your radishes and consider Bee Wilson’s selection of recipes in the Observateur. See her short essay providing context, too.

Nigel Slater’s Observateur recipes suggest he can’t be arsed to cook at the moment. I know how you feel, Nige. Still, lovely ideas for raw fish and meat: a refreshing, Japanese seasoned mackerel tartare, with samphire and tomatoes and beef, anchovy and pickled cucumber tartare with mustard dressed asparagus.

The FT Weekend

Couldn’t see a recipe in this week’s FT Weekend. Not online anyway. I blame Johnson and Gove.

Le télégraphe

Not a bad week or so for The Telegraph’s Stephen Harris, what with being named best cookery writer at the Guild of Food Writers Awards, and then his restaurant The Sportsman as Britain’s Best a few days later. His celebratory recipe? ‘Fruity’ duck with cherries and peas.

I thought Rose Prince’s self catering summer holiday menu was a grand one. Lots of simple but crowd-pleasing recipes: baked aubergine with tomatoes, ricotta and mint a roast cod aioli, with soft boiled eggs, tomatoes and fennel prosciutto, fried sourdough and beetroot salad plus pan cooked peaches, apricots and plums with vanilla and cardamom syrup.

Diana Henry is a fan of the U S of A. Her Sunday Telegraph Stella mag column featured fond notes from her recent trip to New York (and of her first trip nearly 25 years ago), plus recipes inspired by that visit. Sweet, sour and revitalising appear to be the Big Apple’s thing at the moment: fish sliders with pickled cucumber and harissa mayo raw sea bass with peppery radishes and nasturtiums fresh ricotta with truffle honey and thyme on sourdough and strawberry and buttermilk ice-cream.

The Times and Sunday Times

Russell Norman helped Saturday Fois readers up their brunch game. How about a sausage, mushroom and egg topped pizzetta or wild mushrooms and ricotta on sourdough? There are ricotta doughnuts and various bruschetta ideas too. Though the dish I reckon I’d like most, was a poached egg on an artichoke heart, pea and broad bean scafata.

Dans le Fois Magazine, GBM judge Oliver Peyton proposed a host of ‘British’ summer dishes. Can’t really go wrong with pollock, ham, cider and mussels or gooseberry and raspberry crumble (well, redcurrants would be better than raspberries, surely?). Nearby, there was a recipe by Nadiya Hussain for cocoa powder sponge with chocolate butter icing.

It looked as though Les Horaires du dimanche food team had been busy bees in June – this month’s The Dish, which was packed with (still seemingly quite hopeful) BBQ recipes, including:

A set of ace Meera Sodha recipes from her new book Fresh India (which I have and is great). I loved, in particular, the idea of a kottu roti a “jumbled heap of shredded bread, crispy vegetables and egg, seasoned with a fiery mix of spices”, and some mango and paneer skewers. Also butternut squash seekh kebabs.

Plus a number of recipes from Jamie Oliver / Jamie’s magazine. A sweet spice and BBQ glazed pork loin looked grand. Glad that he (they?) advised “use a meat thermometer and stop when it reaches 72C inside — you don’t want it pink, but please don’t cook the hell out of it either.” Also, good chicken thighs and an ambitious mixed fish grill.

Look hard enough, and you’ll see my hot smoked trout, mango, chilli and avocado salad in the mix too.

From the internet

Given today is 4 July, it seems apt to send you to Serious Eats’ Independence Day recipes. Tbh, I’m not sure what kind of meal you’d end up with – there’s a wide variety of cuisines and styles going on. BUT, this cherry pie looks good.

Also, a quality potato salad over at Food Stories.

#Supplemental Cooking

I plumped for Claire Ptak’s cherry clafoutis. This was easy to make (including the smashing of a few stones to half inch the noyaux), and I’d suggest it’s a good dinner dessert option, as you make it in advance and leave it to cool rather than cook to order.

Mine huff, puffed, sank and cracked a little more than intended, probably due to the overly enthusiastic right hand side of my oven. But once cooled it sliced beautifully and was a real pleasure to eat. The lady wife even suggested she’d like to get her hands dirty and make it in the future, which is pretty much a first.

Also, leftovers were excellent for breakfast on Sunday.

Weekend Menu, 2 and 3 July 2016

Mackerel tartare with samphire and tomatoes

Fruity duck with cherries and peas

Strawberry and buttermilk ice cream

Subscribe to the Rocket & Squash newsletter for monthly emails. These bring together the latest blog posts, plus a few other things from elsewhere that you might find interesting. Sign up using the envelope button at the base of the site. Next one later this week.


Voir la vidéo: ufs mma sport boi ПОДПИШИТЕСЬ ВСЁ ВЗАИМНО БЕЗ ОТПИСКИ БЕЗ ОТПИСКИ (Juin 2022).


Commentaires:

  1. Einhard

    Je crois que vous faites une erreur. Discutons de cela. Envoyez-moi un courriel à PM.

  2. Flannery

    Certes, c'est une réponse remarquable

  3. Meziramar

    Merci beaucoup pour l'information, cela vaut vraiment la peine de garder à l'esprit, d'ailleurs, je n'ai rien trouvé de sensé sur ce sujet nulle part dans le net. Bien que dans la vraie vie à plusieurs reprises, je suis tombé sur le fait que je ne savais pas comment me comporter ou quoi dire quand il s'agissait de quelque chose comme ça.

  4. Qadir

    Je pense que rien de grave.

  5. Tobin

    Je suis désolé, mais, à mon avis, ils avaient tort. Je suis capable de le prouver. Écrivez-moi dans PM, cela vous parle.



Écrire un message